Jigoro-Kano BD

Le judo tel qu'il est créé en 1882 par Maître Kano est une méthode d'éducation intellectuelle, physique et morale.

Inspiré des formes de combat traditionnelles, il comprend diverses techniques pour projeter, maintenir au sol ou forcer l'adversaire à abandonner.


Mais la caractéristique même du judo est de prendre prétexte de la confrontation physique pour permettre à chacun d'affirmer sa personnalité et d'accéder à une meilleure maîtrise de soi tout en pratiquant des techniques susceptibles d'assurer sa protection.


En France, le judo apparaît dans les années trente, mais il se développe surtout après la deuxième guerre mondiale grâce aux actions de Moshe Feldenkrais, Kawaïshi Mikinosuke et Paul Bonet-Maury, président fondateur de la Fédération Française de Judo en décembre 1946.


Lorsque le professeur Jigoro Kano créa le JUDO KODOKAN, son intention était de promouvoir un moyen d'éducation nouveau dont le principe était : "la meilleure utilisation de l'énergie physique et mentale".


Ce principe de portée générale englobe en fait toutes les activités humaines. Ainsi, "judo", dans le sens le plus large du terme, est une étude, un procédé d'entraînement applicable à l'esprit et au corps aussi bien en ce qui concerne la direction de sa vie que de ses affaires.


D'autres moyens peuvent être utilisés pour cultiver ce principe, mais le Maître Kano précisait que s'il avait choisi le judo, c'est parce qu'en procédant ainsi il pouvait en même temps rendre le corps de son élève sain, fort et utile.


Par le judo, il pouvait les aider peu à peu à saisir le principe lui-même dans toute son importance. La force physique, mentale, spirituelle, "l'énergie" ne s'éveille que par l'effort.

Il faut transpirer d'abord sur le tapis et ensuite, par un travail incessant, développer la compréhension, l'intelligence, la vie intérieure faisant de nous des êtres sociaux et humanistes.

Code moral